Les arnaques en ligne

Les arnaques en ligne ou la cybercriminalité visent à obtenir des informations personnelles afin de les exploiter et de les revendre. 

On retrouve les escroqueries les plus courantes : 

  • Le « phishing » : Le cybercriminel se fait passer pour un organisme de confiance (banque, administration) afin de récupérer les informations personnelles d’une personne. 
  • Les rançons logicielles : l’objectif est de crypter des données pour vendre une clés permettant de déchiffrer les données. 

Les arnaques en ligne ne datent pas d’hier, plus de la moitié des arnaques se passent en ligne. En effet, 26 millions de français sont victimes des escroqueries sur le web chaque année. 

Pour plus d’informations, rendez-vous sur le site du gouvernement ici.

Les pics d’arnaques enregistrés 

Tout d’abord, le plus connu est durant la période de fin d’année. Les périodes du Black Friday, Cyber Monday, Noël et le nouvel an sont des moments intenses pour les entreprises. En moyenne, c’est 60% des français qui font leurs achats en ligne pour Noël. Les cybercriminels proposent des produits avec des promotions imbattables et d’autres avantages qui ne cessent d’attirer.

Pour finir, durant la crise sanitaire, une explosion du record de plaintes a été recensée entre 2019 et 2020. Le Service Public Fédéral Économie a enregistré pour 2019, 42 697 plaintes et pour 2020, 55 755 plaintes au total, soit une hausse de plus de 30%. Les fraudeurs ont profité de la crise sanitaire pour vendre du matériel de sport, des protections sanitaires (masques, désinfectants) ou encore du matériel pour le télétravail.

La non-conformité des produits vendus en ligne  

Selon une étude de la Répression des fraudes, « 63% des produits vendus sur internet sont « non-conformes ». Les produits vendus sont souvent fabriqués en Asie et revendus sur la plateforme des géants du e-commerce : Amazon, Fnac, Ebay.

Le porte-parole de la Répression des fraudes Romain Roussel explique le large panel des produits non-conformes. « Dans les objets non-conformes, ça peut être des risques de différentes natures comme des chocs électriques pour les batteries, ou alors des produits chimiques ». 

À ce jour, avec la démocratisation des nouvelles technologies, il est difficile de vérifier l’honnêteté des vendeurs. Un utilisateur peut facilement créer une plateforme de vente en ligne.

Pour finir, le secrétaire d’État chargé du Numérique, a souligné le souhait « d’obliger les très grandes plateformes à contrôler la probité des gens qui vendent chez eux, pour cela un règlement européen est en préparation ». Plus d’infos ici.

La lutte contre les arnaques en ligne

Afin de lutter contre les fraudes en ligne, une extension a été mise au point. France Vérif est l’outil français doté d’une intelligence artificielle qui passe au crible les sites internet selon 120 critères pour évaluer sa fiabilité. Plus de 99,97% des arnaques seraient détectées grâce à ce site. 

En conclusion, il est important de respecter certains critères lors de la création d’un site pour éviter toute ambiguïté. Pour cela, une agence de communication peut vous accompagner dans la création d’un site fiable et sans danger. Il est important qu’un professionnel vous aide et vous accompagne dans votre démarche.

Pour tout renseignement, prenez contact avec notre agence ici.

Retrouvez nos derniers articles

logo mariclem
Mariclem

Aujourd’hui, Origin est heureux de vous présenter le projet Mariclem. Boutique spécialisée dans la vente de minéraux située à Castres.  Découvrez

Définition du big data
Le Big Data

Le big data c’est quoi ? Le big data ou méga données est un ensemble de données massives produits par